arrow_downward
arrow_upward

Reclaiming Places

camera_alt 01.05-03.07.21

Ideas to Postpone the End of the World

notifications 23.06.21, 18:00

A Common Breath. On-site

camera_alt 10.03-03.04.21

Partie I: Foreground

videocam 10.03.21, 19:00

Partie II: Territories

videocam 17.03.21, 19:00

Partie III : Resistance

videocam 24.03.21, 19:00

Partie IV: A Possible Toolkit

videocam 31.03.21, 19:30

Partie IV: A Possible Toolkit

EVENEMENT EN LIGNE
LIVE STREAMING SUR CETTE PAGE

PROGRAMME

31.03.21, 19:00

Lecture performance de Joséphine Budge, suivie d’une conversation entre l’artiste-chercheuse et Régine Debatty.

Le dernier chapitre de A Common Breath propose un espace discursif de réflexion collective pour imaginer une diversité de récits et de scénarii de transition. De quels outils critiques et de quelles alternatives dispose-t-on pour créer de nouvelles passerelles entre justice climatique, décolonisation et écologie ? Volontairement spéculative, cette rencontre entrelace les méthodes, philosophique, scientifique, anthropologique, politique, activiste, artistique au-delà des savoirs occidentaux et normatifs. Ama Josephine Budge propose une lecture-performance explorant la « dé»volution, les concepts de Blackness, Queerness et le changement climatique. Cette présentation est suivie d’une discussion avec Régine Debatty.

Ama Josephine Budge écrit des fictions spéculatives, elle est artiste, curatrice et activiste du plaisir. Sa pratique oscille entre l’exploration intime d’un héritage racial, l’art, l’écologie et le féminisme. Son travail mêle des questions de droits de l’homme, d’évolutions environnementales et d’identités queer. Elle bénéficie de la bourse Local, International and Planetary Fictions avec Curatorial Frame (Helsinki) et EVA International (Limerick) pour une recherche intitulée «Pleasurable Ecologies - Formations of Care : Curation as Future-building ». Ama est également membre de Queer Ecologies 2020, elle est initiatrice du projet Apocalypse Reading Room, et bénéficie du soutien de la commission Micro de la Bernie Grant 2020. Elle est aussi l’artiste en tête du projet MycoLective avec les Studios de Chisenhale et Feral Practice.

Régine Debatty est une reporter et critique d’art d’origine belge. En 2004, elle crée le blog we-make-money-not-art.com dont le contenu croise questions de société, arts, sciences et technologies. La plateforme a reçu plusieurs distinctions dont 2 Webby awards et une mention d’honneur au STARTS Prize, un concours de la Commission Europénne. Régine Debatty intervient régulièrement lors de colloques, ateliers et festivals. Elle a créé A.I.L. (Artists in Laboratories), un programme radio hebdomadaire qui approfondit les collaborations entre l’art et la science pour Resonance 104.4fm à Londres (2012-2014) et est la co-auteure du “sprint book” New Art/Science Affinities, publié par l’Université Carnegie Mellon en 2011.