arrow_downward
arrow_upward

Hana Miletić

camera_alt 23.01.21-13.02.21

In Between Utopia and Failure, Partie IV: Inhabiting the Impasse of Modernity

Le paysage urbain de Bruxelles est un spectacle de contrastes et de paradoxes : «un corps convulsé par l’hystérie», écrit Gery Leloutre. Comment pouvons-nous habiter le chaos résultant des transformations qui se sont produites après-guerre et qui ont marqué durablement la conscience collective ? Avec les films Mall of Europe de l’artiste Emma van der Put - qui revisite
l’exposition universelle de Bruxelles de 1958 - et Altogether de Herman Asselberghs, ce quatrième et dernier chapitre du programme donne un aperçu contemporain de l’héritage des utopies modernistes et propose une réflexion sur la manière d’habiter l’impasse de la modernité.

L'évènement en live est complété par la projection en ligne de Our City de Maria Tarantino, visible sur notre plateforme la semaine de l’évènement.

Projection de Altogether, un film de Herman Asselberghs, 2008, 17min
« L’avenir est sombre, ce qui est, je pense, la meilleure chose qu’il puisse être». En partant de ce constat, Altogether reconnaît pleinement l’impasse idéologique de l’après 68. La présence symbolique des drapeaux, des bâtiments historiques, et des capitales (nationales) dans leur état actuel est désormais remis en cause. Imaginés dans un avenir (proche), ces éléments apparaissent sous un jour des plus incertains, comme le souligne le langage cinématographique d’Asselberghs : les images fragmentées et leurs associations dans la vidéo tournée en noir et blanc montrent des paysages urbains, dont certains sont aussi filmés avec une caméra de téléphone portable lors d’une balade en voiture. Mais ce que nous voyons en réalité est une abstraction obscure d’une ville qui donne l’impression d’un espace en négatif dont le caractère virtuel n’est plus formulé par la voix off, mais est représenté dans l’image elle-même. À l’approche de son point culminant, le film avance vers l’effondrement du visible, laissant le spectateur « enfermé » dans la situation actuelle : pleinement conscient de l’avenir incertain qui nous guette, le film interroge le spectateur sur sa faculté à exercer une quelconque influence sur celui-ci.

Projection de Mall of Europe, un film de Emma van der Put, 2018, 26min
Mall of Europe est une réflexion sur le quartier de l’Expo 58 à Bruxelles, où deux expositions universelles ont eu lieu par le passé. Construite comme une scène pour représenter « l’état du monde », l’Expo 58 présentait des modes de vie idéaux et les espoirs d’un avenir prospère rendu possible grâce aux évolutions de la technologie. On retrouve des traces de ces idées dans le “quartier modèle” moderniste encore habité aujourd’hui. Les plans actuels de modernisation du quartier de l’Expo 58, qui devraient être achevés en 2021, ajouteront un nouveau chapitre aux réflexions sur ce qu’est ou doit être une société idéale.

Projection EN LIGNE de Our City, un film de Maria Tarantino, 2014, 83min
C’est Bruxelles, la capitale de l’Europe, une ville de cages en béton enveloppées de verre, organisée par des hommes d’affaires et des politiciens, mise en mouvement par des ouvriers du bâtiment et animée par des employés de bureau. Mais c’est là, dans les espaces étroits, hors de portée de la bureaucratie, que se trouve le cœur d’une ville qui respire encore. On peut entendre battre son cœur multiculturel et percevoir les traces de toutes les autres villes. Ensemble, ces acteurs représentent la somme d’un corps complexe et l’identité dissonante de la ville.

Biographies

Herman Asselberghs (°1962) est un artiste plasticien, cinéaste et critique basé à Bruxelles dont le travail questionne les relations complexes et les limites poreuses entre le son et l’image, le monde et les médias, la poésie et la politique. Il contribue occasionnellement à des publications sur la culture cinématographique et visuelle et enseigne au département cinéma de la LUCA School of Arts - campus Bruxelles. En 2006, il a fondé la plateforme de production et de distribution Auguste Orts à Bruxelles avec Sven Augustijnen, Manon de Boer et Anouk De Clercq.

Gery Leloutre (°1979) est architecte (Institut Horta pour l’architecture, Bruxelles, 2002), urbaniste (KULeuven, 2006) à Bruxelles, et actif dans le bureau d’études Karbon qu’il a co-créé en 2008. En tant que professeur principal à la Faculté d’architecture de l’ULB, il combine sa pratique architecturale à une réflexion théorique approfondie sur la ville. Il est l’auteur d’une thèse réalisée conjointement avec l’ULB et l’IUAV de Venise sur le modus operandi de la construction urbaine à Bruxelles au milieu du XXe siècle. Dans son travail, il ne cesse de réfléchir à Bruxelles et l’urbanisme de la ville, en combinant l’enseignement, la recherche et la rédaction d’articles.

Maria Tarantino (°1972) a étudié la philosophie en Écosse et en Italie avant de s’installer en Belgique, où elle s’oriente peu à peu vers le journalisme. À Bruxelles, elle travaille pour la presse, la radio et la télévision pendant plusieurs années. C’est son émission pour la télévision flamande sur les jeunes documentaristes du monde entier (Le monde de Tarantino) qui l’incite à quitter le journalisme pour le cinéma. En 2009, Maria Tarantino crée la maison de production WILDUNDOMESTICATED et commence l’aventure du long métrage documentaire Our City, qui sera achevé cinq ans plus tard.

Les vidéos d’Emma van der Put (°1988) produisent des impressions fugaces de la réalité, une friction entre mouvement et arrêts sur image. Sans structure narrative apparente, son travail récent se focalise sur les espaces publics et la confrontation entre ce qui était une conception optimiste et moderniste de l’avenir et la réalité contemporaine de Bruxelles, où elle travaille depuis 2014. Elle a étudié à l’AKV St. Joost, ‘s-Hertogenbosch (2006- 2010) et a participé à De Ateliers à Amsterdam (2010-2012). Elle a été artiste en résidence à Lokaal 01, Anvers (2014) et au WIELS, Bruxelles (2014). Parmi ses expositions récentes et projections : Mu.ZEE, Ostende (2020) ; Atelierhaus Klingental, Bâle (2019) ; A Tale of a Tub, Rotterdam (2018) et Antwerp Art Weekend (2017).